Opinion

Siège UDPS : Le Rassemblement accuse la police de vandalisme et appelle à la mobilisation le 17 mai

Le Rassemblement a accusé ce vendredi 12 mai les éléments de la police nationale de s’être rendus coupables des voies de faits, de vandalisme, vol des mobiliers et destruction méchante dans le siège de l’UDPS et dit avoir instruit ses avocats de déposer une plainte  contre l’occupation qu’il juge barbare du siège de l’UDPS depuis jeudi 11 mai dernier.

“Au cours de cette opération diaboliquement orchestrée, les éléments armés en uniformes de la Police Nationale se sont rendus coupables des voies de faits, y compris sur les femmes présentes en nombre sur les lieux, Des actes de vandalisme, de vol de mobiliers et de destruction méchante.”

Pour le Rassemblement qui considère le siège de l’UDPS comme “le temple de la démocratie”, cet acte est une confirmation de la volonté de Joseph Kabila de “liquider” la démocratie

“le Rassemblement relève qu’en envahissant ainsi le siège national de l’UDPS, temple de la démocratie, Joseph Kabila confirme sa détermination de liquider la démocratie acquise au prix  du sang par le peuple Congolais”

Le Rassemblement appelle à une forte mobilisation le 17 mai prochain pour la “libération du  siège de l’UDPS”.

Advertisements