Cannes : « En attendant les hirondelles » révèle un nouveau cinéaste algérien lucide et désenchanté

Le cinéma algérien était jusqu’à présent connu pour ses films, au financement étatique, tous presque obligatoirement “engagés”.

Cet article Cannes : « En attendant les hirondelles » révèle un nouveau cinéaste algérien lucide et désenchanté est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.

Source: Jeune Afrique

Advertisements