Édouard Maunick, cette mort qu’il détestait

L’un de ses derniers recueils de poésie s’appelait « 50 quatrains pour narguer la mort ». Le 10 avril dernier, elle a fini par gagner la partie. Reste l’œuvre de ce grand auteur mauricien.Read More