Le siège de l’UDPS à Kinshasa “cadenassé” par la police, les cadres bloqués à l’intérieur

Le siège du parti parti historique de l’opposition congolaise, l’UDPS, à Kinshasa était toujours encerclé vendredi par la police qui en a “cadenassé” l’entrée principale, en bloquant à l’intérieur la direction politique du parti, a rapporté la radio onusienne Okapi ainsi que des médias locaux, alors qu’une source a fait état d'”arrestations”.
Toute la direction politique bloquée
Des policiers postés devant sont assis sur des chaises empêchant ainsi depuis jeudi toute sortie aux cadres de ce parti qui se trouvent bloqués à l’intérieur, a précisé la radio. La police assiège depuis mardi le bâtiment, situé sur la 11ème rue, dans la commune de Limete (banlieue est de Kinshasa).
Plusieurs cadres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), dont le secrétaire général, Jean-Marc Kabund-a-Kabund, ont été contraints de passer la nuit au siège du parti.
“Toute la direction politique de l’UDPS est bloquée là-bas”, a déclaré le porte-parole de l’UDPS, Augustin Kabuya, interrogé par Radio Okapi peu avant midi.
En signe de solidarité, le fils de défunt président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, Félix, rentré d’un séjour en Belgique, a décidé de passer la nuit avec les cadres du parti, a précisé le site d’informations 7sur7.cd.
“Ils sont tous enfermés présentement par la police”, assure un proche de Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui préside désormais le Rassemblement de l’opposition (Rassop, une vaste-plate forme de formations d’opposition créée par son père).
Trois véhicules 4×4 de la police et de nombreux policiers anti-émeutes étaient positionnés à proximité du siège de l’UDPS, de l’entrée de la 10ème rue jusqu’à la 12ème rue ainsi que sur la grande avenue de la Révolution.
La Mission de l’ONU en RDC (Monusco) est également présente dans les environs.

Source.Rtbf.be

Advertisements