Tag Archives: Justice

Cannes : « En attendant les hirondelles » révèle un nouveau cinéaste algérien lucide et désenchanté

Le cinéma algérien était jusqu’à présent connu pour ses films, au financement étatique, tous presque obligatoirement “engagés”.

Cet article Cannes : « En attendant les hirondelles » révèle un nouveau cinéaste algérien lucide et désenchanté est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.

Source: Jeune Afrique

Advertisements

Libye : qui sont les forces spéciales Rada, ces puissants salafistes de Tripoli qui ont capturé le frère du kamikaze de Manchester ?

Le frère du kamikaze de Manchester a été arrêté par une milice loyale au gouvernement de Fayez al-Sarraj. Mais ces combattants présentent un visage qui inquiète beaucoup de Libyens.

Cet article Libye : qui sont les forces spéciales Rada, ces puissants salafistes de Tripoli qui ont capturé le frère du kamikaze de Manchester ? est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.

Source: Jeune Afrique

Pipeline entre la Tanzanie et l'Ouganda : un accord-cadre à 3,55 milliards de dollars

La Tanzanie et l’Ouganda ont signé un accord cadre pour la construction d’un pipeline d’exportation de pétrole brut à 3,55 milliards de dollars, qui devrait rentrer en service dans trois ans, rapporte Reuters.

Cet article Pipeline entre la Tanzanie et l’Ouganda : un accord-cadre à 3,55 milliards de dollars est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.

Source: Jeune Afrique

Tanzanie : limogeage du ministre des Mines sur fond d'évasion fiscale des compagnies minières

Le président tanzanien, John Magufuli, a limogé le ministre des Mines et le directeur de l’agence publique d’audit minier, mercredi 24 mai, après avoir reçu un rapport sur la sous-évaluation par les compagnies minières de la valeur de leurs exportations, afin de payer moins d’impôts.

Cet article Tanzanie : limogeage du ministre des Mines sur fond d’évasion fiscale des compagnies minières est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.

Source: Jeune Afrique

La RDC et le Nigeria sont les pays africains les plus touchés par les déplacements internes de population en 2016

Plus de 31 millions de personnes dans les monde ont été déplacées dans leur propre pays à cause de guerres, de violences ou de catastrophes naturelles en 2016, selon un rapport du Centre de surveillance des déplacements internes (IDMC) du Conseil norvégien des réfugiés (NRC). Sur le continent africain, la République démocratique du Congo et le Nigeria occupent le haut du tableau.

Cet article La RDC et le Nigeria sont les pays africains les plus touchés par les déplacements internes de population en 2016 est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.

Source: Jeune Afrique

L'argent des Africains : Jean, peintre en bâtiment béninois installé au Togo – 610 euros par mois

Cette semaine l’argent des Africains embarque pour Lomé à la rencontre de Jean, un Béninois peintre en bâtiment installé au Togo depuis huit ans. Pour Jeune Afrique, il a accepté de parler de son quotidien et de ses dépenses.

Cet article L’argent des Africains : Jean, peintre en bâtiment béninois installé au Togo – 610 euros par mois est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.

Source: Jeune Afrique

Madagascar : les karanas, ces proies lucratives pour les kidnappeurs

En deux mois, un adolescent de 16 ans et un jeune homme de 26 ans ont été enlevés. Si le premier a été libéré, le second demeure entre les mains de ses ravisseurs. Les deux victimes, de nationalité française, ont un point commun : elles font partie de la communauté des karanas, un nom qui désigne les Malgaches d’origine indo-pakistanaise. Au cours de la dernière décennie, les Karanas sont devenus les cibles privilégiées des kidnappeurs. Un phénomène qui inquiète les autorités françaises, 30 à 40% d’entre eux étant de nationalité française, et les enquêtes n’étant que très rarement élucidées.

Cet article Madagascar : les karanas, ces proies lucratives pour les kidnappeurs est apparu en premier sur JeuneAfrique.com.

Source: Jeune Afrique

Justice Dotse chides judges for not respecting Supreme Court’s decision on bail

Mr.Justice Dotse raised the concern when he addressed law students of the Ghana Institute of Management and Public Administration (GIMPA) at a symposium in Accra last Wednesday.
Organised by Helplaw, a non-governmental organisation dealing with legal issues, in partnership with GIMPA, the symposium was meant to create the platform for more discussion of the country’s criminal justice system. 
Background
For many years, the country’s laws did not allow suspects facing certain charges the right to bail.
 Section 96 (7) of the Criminal and Other Offences (Procedure) Act, 1960 (Act 30), which was amended in 2002, provided that: “A court shall refuse to grant bail in a case of terrorism,  treason, subversion, murder, robbery, offences listed in Parts I and II of the Narcotic Drugs (Control, Enforcements and Sanctions) Law, 1990 (PNDCL 236), and defilement or escape from lawful custody or where a person is being held for extradition to a foreign country.”  
But, by a 5-2 majority decision, the Supreme Court, on May 5, 2016, struck out the law on non-bailable offences, describing it as unconstitutional.
The ruling was made in the case of Martin Kpebu v Attorney-General.
 As a result of the decision, any court that had jurisdiction over the stated offences had the discretion to either grant bail or not and also set the appropriate bail conditions.
Urgent measures
Outlining some of the measures needed to enhance the criminal justice system in the country, Mr Justice Dotse, who is one of the judges tipped to become the next Chief Justice, stressed the need for the Attorney-General and Ministry of Justice to set up a Criminal Justice Reform Commission to deal with the issues.
He said one of the key ways of sanitising the country’s criminal justice system was for urgent measures to be put in place to deal with certain archaic and irrelevant laws that had contributed in making the prisons congested.
“How can a person accused of robbery spend 11 years on remand?” he asked.
In seeking to provide an answer to his own question, Justice Dotse said, “We need to address all the delays in the hearing of criminal cases and make our justice system conform to international standards.”
Currently, he said, the total prison population was 13,164. Out of the number, 1,637 were on remand, but only 226 of the remand prisoners were being heard.  
“What happens to the rest of the people on remand?” he asked.
He also emphasised the need for the punishment regimes for criminals to be broadened to allow convicted persons to serve in their communities, instead of in the prisons.
That, Mr Justice Dotse explained, would go a long way to reduce congestion in the prisons, adding: “We need everyone to help make our justice system more efficient.”
Helplaw ready
The Executive Director and Founder of Helplaw, Mr Eric Aliso, said over the past year, the organisation had held various programmes to address issues relating to the criminal justice system.
He stressed the need for all stakeholders to come on board and help improve the system.

Source: Graphic.com