L’ancien chef rebelle Frédéric Bintsamou, alias Pasteur Ntoumi nie toute responsabilité dans les combats qui ont secoué Brazzaville dans la nuit de dimanche à lundi. Si Pasteur Ntoumi, interrogé par la Voix de l’Amérique, reconnait la participation d’anciens rebelles «Ninjas» dans les attaques de Bacongo, Makélékélé et Mayanga, il nie en être à l’origine. «Je […]

Rate this: